5  raisons pour lesquelles vous ne voudriez plus quitter le lac Inle à Myanmar​

En entrant dans l’étenduedu large lac Inle situé à la sortie d’un étroit canal, deux pécheurs en fourruresont apparus de chaque côté de notre chaloupe. Ils Exécutaient lentement des mouvements de ballet en plein air tout en équilibre sur les  arcs de leurs bateaux avec des paniers en forme de cône et des rames comme accessoires. La vie au bord du lacLa vie sur l’étendue du lac d’eau douce peu profonde de 13,5 m est assez captivante. Les visiteurs et les habitants locaux aiment bien se retrouver autour des bateaux en bois dotés énormeshélices. Sensation assuré car, vous allez Frémir en pleine vitesse. Le village est fait d’échiquier de maison en bois rustique de un à deux niveaux qui se chevauche sur des voies navigables actives. La culture de la tomate hydroponique basée sur un système aqua biotique en usage depuis 1960  est également très développéepar ici. La croisière sur les différents canaux entourés de plusieurs jardins flottants est tout simplement sublime. L’apprentissage de la pêche chez les habitants locaux (les Inthas) se fait à partir de l’âge de 13 ans. Cette activité de pêche se poursuit généralement jusqu’à l’âge de 75 ans.  Vêtus de larges pantalons traditionnels, des chemises et des chapeaux coniques, ces emblématiques pêcheurs sont les rares à maitriser une technique de pêches difficiles et inhabituelles.  En effet, cette technique consiste à rester en équilibre sur une jambe, puis d’enrouler la deuxième jambe autour d’une rame pour guider le bateau à travers le lac d’eau douce. Avec cette technique, ils peuvent facilement se tenir debout pour chercher le poisson roseau dans l’eau tout en ayant  les deux mains libres pour facilement gérer les lourds filets. Restaurant et hôtels au-dessus de l’eau Vous trouverez des bungalows sur l’eau du lac Inle ainsi, manger dans ces conditions dans un de ces restaurants est sublime. Le thé est cultivé à travers le monde entier mais, les Birmanes l’incorporent dans leurs cuissons. Une salade de feuille de thé épicé est agréable à consommer sur une terrasseau bord du lac tout en contemplant  les magnifiques bateaux de pêches. Les stoupas à profusion Les ruines de plus de 1000 pagodes en pierres circulaires sont entassées  derrière un modeste restaurant du lac Inle sur une colline surpeuplée. Des monastères insolitesLe lac est ponctué de plus de 200 monastères mais, la plupart de ces monastères conduisent à l’inhabituelles Nga phe Kyaung plus connus sous le nom de Monastère du chat du fait de la dizaine de chats dressés dans ce lieu par les moines pour sauter à travers des cercles. L’édifice elle-même est une splendide d’échasse en bois datant de 1890. Il abrite également une impressionnante collection de bouddhas ornés apportés par les habitants  de la région lors de la Deuxième Guerre mondiale. Textiles tissés à la main Le lac Inle a été pendant des siècles un important centre de tissage de Myanmar  dont les principaux artisans étaient basés dans le village de Inn Paw Khon. Vous allez toujours entendre ces machines de tissage claquer chaque fois que vos fenêtres seront toujours ouvertes. Qu’il s’agisse des colorants, des foulards, des longyis (le sarong de Myanmar) icitout est fait à la main par les femmes de tous âges.Myanmar est le seul endroit où l’on fait du tissu de lotus et le lac Inle est parfait pour cela car ses eaux peu profondes créent les conditions idéales pour la croissance de ces plantes de fleures.   Prenez le temps d’explorer ici à travers une croisière matinale la campagne ou les collines des villages voisins.  Vous serez séduits par le paysage et les traditions.  Ne manquer donc pas cette occasion de venir visiter notre site lors de votre prochain séjour à Myanmar.  Source: https://www.lonelyplanet.com/myanmar-burma/inle-lake/travel-tips-and-articles/77713http://www.fodors.com/world/asia/myanmar/experiences/news/5-reasons-you-shouldnt-missinle-lake-myanmar-11277http://www.dailymail.co.uk/travel/travel_news/article-3102207/Beautiful-images-capturebalancing-fishermen-Burma-fish-standing-one-leg.html   ​

5 Reasons You Shouldn't Miss Inle Lake, Myanmar​

As I entered the wide expanse of Inle Lake at the end of a narrow feeder channel, twofishermen appeared on either side of my Abercrombie & Kent longboat, performing what I couldbest make out as a slow-motion, over-the-water ballet with conical baskets and oars for props—all while balanced on the bows of their boats. Life on the LakeLife on the shallow, 13.5-mile freshwater lake is utterly captivating: locals and visitors alike getaround in one-person-wide wooden boats outfitted with outboard propellers, which emit a noisywhine when at full throttle. Villages of rustic single- and two-story wooden stilt houses straddleactive waterways. Hydroponic tomato farming is also big here, based on an aquabiotic systemin use since the 1960s. Cruising along channels hemmed in by floating gardens is simplysublime. The locals, known as Inthas, learn to fish from the age of 13 and generally continue until theyare around 75 years old. Wearing traditional wide trousers, shirts and conical hats, these iconicfishermen have mastered an unusual and difficult technique. Carefully balancing on one leg,wrapping their second leg around the oar to guide the vessel through the freshwater lake. Theycan stand and look out for reeds in the water and keep both hands free to handle thecumbersome nets. Over-the-water hotels and restaurantsYou'll find over-the-water bungalows on Inle Lake, and eating at their restaurants is a must.Tea is grown the world over, but only the Burmese incorporate it into their cuisine—a spicy tealeaf salad that’s best consumed on a lakefront terrace watching longboats zoom by. Stupas GaloreThe ruins of 1,000 centuries-old stone pagodas are crammed together on an overgrown hillsidebehind an unassuming Inle Lake restaurant. Unusual MonasteriesOver 200 monasteries dot the lake, but all boats lead to the unusual Nga Phe Kyaung, known asJumping Cat monastery thanks to the dozens of resident cats trained by monks to "jump"through hoops. The building itself is a splendid wooden stilt structure that dates from 1890. Italso houses an impressive collection of ornate Buddhas, brought by area residents forsafekeeping during World War II and never taken back.inlefloatingresort.com Hand-woven TextilesInle Lake has been a major Myanmar weaving center for over a century and its chief artisansare based in the village of Inn Paw Khon. You'll hear the looms clacking away through open-airwindows as you come in to dock. Everything, from the dyes to the finished scarves and longyis(the Myanmar sarong), is done here by hand, by women of all ages. Myanmar is the only placeto make lotus fabric—and Inle Lake is ground zero for it, as its shallow waters create idealgrowing conditions for the flowering plant. Take some time to explore here with an early-morning cruise, a cycle through the countryside,or sojourns into the surrounding hills and villages. Extraordinary are its communities, ecology,and traditions. So don't miss this remarkable place on your first visit to Myanmar.​Source: https://www.lonelyplanet.com/myanmar-burma/inle-lake/travel-tips-and-articles/77713http://www.fodors.com/world/asia/myanmar/experiences/news/5-reasons-you-shouldnt-miss-inle-lake-myanmar-11277http://www.dailymail.co.uk/travel/travel_news/article-3102207/Beautiful-images-capture-balancing-fishermen-Burma-fish-standing-one-leg.html

...
...

Blog page

Shwe Inn Tha Floating Resort